athanor

temps
temps
temps
temps
temps
temps
temps
temps
temps
temps
temps
temps
Notes 03 : Le temps peut donc s'arrêter...

Une danseuse traverse une passerelle noire.
Derrière elle, une chose folle, malade est traversée
d’un canal. Sur une rambarde, un morceau de chair pend,
il semble venir d’un ensemble plus dense, dégoulinant
d’une vitre. À sa droite, derrière, elle entrevoie
un village. Celui-ci est surélevé et ses fondations
sont ornées d’une banderole aux motifs abstraits.
Toujours à sa droite, une île-bateau dont le sol
est rose. En face d’elle, au bout de la passerelle
noire, un masque percé d’une barre de bois d’où naît
une perle-drapeau. À la gauche de celle-ci, une forme
d’écran dont l’image est figée sur une explosion nucléaire.
Au loin, deux monolithes entourent une sorte de scène
dont le sol semble liquide comme du temps -
un panneau d’indication aux motifs incompréhensibles
indique ce qui doit s’y passer.
2020

Argile auto-durcissante,
acrylique, plexiglas,
papier et bois